Blog du Groupe Lotus (RDC)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 6 octobre 2009

Levée d'interdiction arbitraire de quitter la ville imposée à M. Dismas Kitenge Senga, Président du Groupe LOTUS

Le Groupe LOTUS remercie tous les partenaires qui se sont impliqués, d'une manière ou d'une autre, pour faire pression auprès des autorités congolaises pour qu'elles lèvent cette mesure d'interdiction de quitter la ville de Kisangani qui n'a pas permis à M. Dismas Kitenge Senga, Président du Groupe LOTUS et Vice-président de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH) de voyager ce 5 octobre 2009 dans le cadre de ses activités normales de défenseur des droits humains.

En effet, grâce à vous, cette mesure a été levée le mardi 6 octobre 2009 et M. Dismas Kitenge a pu quitter la ville.

lundi 5 octobre 2009

M. Dismas Kitenge Senga, interdit arbitrairement, ce lundi 5 octobre 2009, de quitter la ville de Kisangani

Le Groupe LOTUS, organisation congolaise de défense et de promotion des droits humains basée à Kisangani (RDCongo) dénonce l’interdiction arbitraire de quitter la ville de Kisangani signifiée, verbalement, ce lundi 5 octobre 2009, à M. Dismas Kitenge Senga par les agents de la Direction Générale de Migration (DGM) et ceux de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) postés à l’aéroport international de Bangboka à Kisangani.

En effet, ce défenseur des droits humains, Président du Groupe LOTUS et Vice-président de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH), était invité par la Cour pénale internationale (CPI) pour participer à une série des réunions périodiques entre les organes de la Cour et les organisations non gouvernementales du 5 au 9 octobre 2009 à La Haye.

Lire l'intégralité du communiqué de presse du Groupe LOTUS

samedi 3 octobre 2009

Enlèvement et transfert à Kinshasa de Maître Firmin Yangambi, Président de « Paix sur terre », une organisation de défense des droits de l’Homme, à Kisangani

Le Groupe LOTUS, organisation congolaise de défense des droits humains basée à Kisangani en RDCongo, dénonce l’enlèvement et le transfert de Kisangani à Kinshasa, le dimanche 27 septembre 2009, de Maître Firmin Yangambi Libote, président d’une organisation de défense des droits de l’Homme dénommée « Paix sur Terre ».

Lire l'intégralité du Compresse du Groupe LOTUS sur l'arrestation Me Firmin Yangambi, le dimanche 27 septembre 2009, à Kisangani.

vendredi 26 juin 2009

Conférence des Gouverneurs à Kisangani : Pas de recommandations claires et concrètes pour la protection des populations civiles

Alors qu’aux termes mêmes de l’article 52 de la Constitution du 18 février 2006, « tous les Congolais ont droit à la paix et à la sécurité, tant sur le plan national qu’international »et que, paradoxalement, viols, assassinats, massacre, incendies des villages, enrôlements d’enfants dans les groupes armés, … persistent au Kivu et aux Bas et Haut-Uélé dans la Province Orientale, la Conférence des Gouverneurs ne devait pas se contenter de recommander le renforcement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national mais devrait surtout suggérer les voies et moyens pour y parvenir, et ce, surtout après que les opérations conjointes RDCongo – Ouganda - Sud-Soudan et Rwanda – RDCongo n’aient pas abouti respectivement à la neutralisation des FDRL au Kivu et de la LRA dans la Province Orientale et à protéger les populations civiles contre toutes sortes d’exactions.

Il était donc opportun et nécessaire que les conférenciers proposent des solutions adéquates pour mettre fin à cet obstacle majeur à l’instauration d’une paix durable et à la relance de l’économie au Kivu et dans la Province Orientale, obstacle représenté, bien entendu, par la présence et les activités des groupes armés illégaux opérant dans les parties ci-haut évoquées de la RDCongo.

En savoir plus...

samedi 22 novembre 2008

Les éléments de la rébellion ougandaise (LRA) pillent et tuent en toute impunité sur le sol congolais

En début d’après midi de la journée du 17 Septembre 2008, des éléments de la LRA (rebelles ougandais) en provenance de leurs différentes bases en territoire de Dungu (Lindimbia, Nakanga, Kiliwa et Limbwele) font irruption dans diverses localités entre autres Kiliwa, Nambia, Duru, Nakale et Bitima et Bayote, situé dans le Territoire de Dungu et sèment la désolation sur leur passage. Ils auraient agi en représailles contre les autorités congolaises et notamment les chefs coutumiers qui facilitent le désarmement des éléments de la LRA.

Lire le communiqué de presse n°09/GRAL/KIS du Groupe LOTUS

vendredi 1 août 2008

Rapport d'activités du Groupe LOTUS pour l'année 2007

Les Associations qui œuvrent sur terrain se distinguent non seulement par leur dénomination mais par le travail effectivement réalisé sur terrain. Voilà pourquoi au bout d’un an, le Groupe LOTUS à travers ce rapport, rend compte de ce qui a été fait, des difficultés qu’il a pu surmonter dans la poursuite de ses objectifs et la réalisation de ses activités. En ce lourd temps, la projection dont il se fait. En plus, les défis et perspectives dans ce domaine précis.

Lire l'intégralité du Rapport d'activités 2007

vendredi 11 juillet 2008

Profonde déception suite à la suspension de l’affaire Lubanga

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), et ses organisations membres en République démocratique du Congo (RDC), l’Association africaine des droits de l’Homme, le Groupe Lotus et la Ligue des électeurs, expriment leur profonde déception suite à la décision de la Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI), de suspendre la procédure à l’encontre de Thomas Lubanga Dyilo. 1

Les juges ont en effet considéré que le procès de Thomas Lubanga Dyilo pour conscription, enrôlement et utilisation d’enfants de moins de 15 ans dans les hostilités, premier procès de la CPI prévu pour commencer le 23 juin ne pourrait avoir lieu et que « la procédure dans son ensemble restera au point mort ». Il est prévisible que le Procureur fasse appel. Une audience fixée au 24 juin 2008 sera consacrée à l’éventuelle mise en liberté de Thomas Lubanga.

Lire la suite...

mercredi 18 juin 2008

La libération de Georges Mwamba Wa Mwamba

Le Groupe LOTUS (GL) informe tous ces partenaires de la libération de M. Georges Mwamba Wa Mwamba, responsable des relations publiques du GL, ce 10 juin 2008.

En effet, après quatre jours de détention, M. Mwamba Wa Mwamba a été libéré, sans pour autant que les charges à son encontre soient abandonnées (Cfr. communiqué de presse). M. Mwamba Wa Mwamba a été hospitalisé dès sa libération, en raison de mauvais traitements qu’il aurait subis au cours de sa détention.

Le 18 juin 2008, à 9h35, M. Mwamba Wa Mwamba s’est vu notifier un mandat de comparution émis la veille par le parquet général de Kisangani, aux fins d’interrogatoire pour le 18 juin à 10 heures. M. Mwamba Wa Mwamba étant hospitalisé, il n’a pas déféré à la convocation.

Le Groupe LOTUS remercie toutes les personnes, organisations et institutions qui sont intervenues en faveur de la libération de M. Mwanba Wa Mwamba.

Cependant, le Groupe LOTUS condamne la poursuite du harcèlement judiciaire à l’encontre de M. Mwamba Wa Mwamba, ainsi que les mauvais traitements dont il aurait fait l’objet en détention, en ce que ces actes semblent viser uniquement à sanctionner ses activités en faveur des droits de l’Homme, et s’inscrivent dans un contexte de stigmatisation et d’insécurité croissante touchant les défenseurs des droits de l’Homme qui luttent contre l’impunité et en faveur de la justice internationale.

samedi 7 juin 2008

Georges Mwamba Wa Mwamba, défenseur des droits de l'Homme du Groupe LOTUS, arrêté arbitrairement par les agents de l'Agence Nationale de Renseignement (A.N.R/Kisangani), est détenu à la Prison centrale de Kisangani

Lire l'intégralité du communiqué de presse

lundi 26 mai 2008

Les autorités judiciaires à Kisangani appelées à procéder sans délai à une enquête impartiale sur la mort de Monsieur Sabuni Mabilanga Gaby et à établir les responsabilités de toutes les personnes impliquées

Lire l'intégralité du communiqué de presse

mardi 25 mars 2008

Immobilisme de l'Etat congolais face à l'assassinat de M. joseph Bunta à Kiev (Ukraine)

COMMUNIQUE DE PRESSE N°003/GRAL/KIS/2008__

Le Groupe LOTUS, une ONG des droits de l’homme basée à l’Est de la RDCongo est vivement préoccupé par l’assassinat de M. Joseph BUNTA à Kiev (Ukraine) par un groupe de jeunes ukrainiens.

Lire la suite...

jeudi 20 mars 2008

Le Quartier Matete dans la Commune Mangobo transformé en foyer de terreur

COMMUNIQUE DE PRESSE N°002/GRAL/KIS/2008

Devant la recrudescence des actes de vandalisme dans la Commune de Mangobo, le Groupe LOTUS tire la sonnette d’alarme.

En effet, depuis un certain temps, les jeunes de la Commune de Mangobo en particulier et ceux de la ville de Kisangani en général s’adonnent à des jeux de hasard. Les maisons inachevées, la brousse, les champs de récolte et les écoles dépourvues de leurs occupants constituent généralement les lieux propices où se déroulent ces jeux de hasard, se mettant ainsi à l’abri de poursuites des agents de la police.

Etant donné que ces jeux sont considérés par la législation congolaise comme des actes répréhensibles, il appartient normalement à la Police nationale de poursuivre et d’arrêter tous ceux qui transgressent cette législation aux fins de préserver la tranquillité et de rétablir l’ordre public. Car, trop souvent, ces jeux se soldent par des bagarres et autres actes de vandalisme.

Lire la suite...

mercredi 20 février 2008

L’exécution sommaire de Monsieur Pablo Balingonda interpelle

Le Groupe LOTUS, une ONG des droits de l’homme basée à l’Est de la RDCongo est vivement préoccupé par le comportement des populations de Basoko qui se rendent justice à leur manière. Le dernier cas en date est celui de Monsieur Pablo BALINGONDA sauvagement lapidé.

En effet, la victime ci-haut citée était père de famille, originaire du village Yamofilele, Secteur Turumbu, Territoire de Basoko, District de la Tshopo (Province Orientale). Il exerçait le petit commerce et était domicilié sur l’Avenue Bandal, Quartier Ambambe dans la cité de Basoko.

Lire la suite...